14 décembre 2005

Tes lacets sont défaits

Note préliminaire : le quiz attend toujours vos suggestions. Un rappel aux débutants du blog : il faut cliquer sur le lien comments en-dessous de l'article pour avoir la possibilité de se ridiculiser s'exprimer.


Aujourd'hui (en fait hier, parce que j'ai bêtement laissé passer les douze coups de minuit, mais heureusement blogger ne se transforme pas en citrouille et me permet au contraire de dater ce post de la date et heure de mon choix, ce qui me permet de conserver les apparences du «un post par jour», enfin bref), une astuce à ranger dans la catégorie «vie quotidienne».

Une astuce qui vous l'aurez deviné, a trait au nouage des lacets de chaussures. Comment nouez-vous vos lacets ? Avec un classique nœud de rosette, naturellement. Et dans la journée, fatalement, le nœud se desserre lentement, la chaussure se met à flotter et la situation ne va qu'en empirant à partir de là. Saviez-vous que des chercheurs américains ont fait une étude qui démontre que l'impact sur l'économie mondiale du temps perdu à renouer ses lacets dépasse le quintilliard d'euros ?

Alors bien sûr, vous me parlerez du fameux «double nœud» dont on nous apprend qu'il empêche aux lacets de se dénouer. Certes. Mais il a à mon goût le défaut rédhibitoire d'empêcher le propriétaire de la chaussure de les dénouer lui-même !

Non, il existe une troisième possibilité, qui combine l'avantage d'être facile à défaire mais résistante aux tractions subies par nos pauvres lacets au cours d'une longue journée de travail de bureau. J'ai découvert cette perle (aaargh non, plus de perles !) par le plus grand des hasards, dans un livre de puériculture traitant si je me souviens bien des méthodes de Maria Montessori, mais tout ceci n'a aucun rapport.

Venons-en au nœud. Il ressemble énormément à un nœud de rosette classique, la seule différence étant qu'au moment de nouer entre elles les deux boucles, il faut repasser une deuxième fois la boucle dans la boucle de l'autre boucle. Euh. Ça mérite certainement une image :

Ce n'est probablement toujours pas clair, même avec l'image. Cliquez donc dessus car elle mène à la page du site www.lesnoeuds.com qui décrit ce nœud sous le nom de «nœ de lacet sécurité» &emdash; je préfère l'appeler simplement «double rosette» mais ceci non plus n'a pas d'importance.

Et voilà comment vos lacets ne se déferont plus jamais d'eux-mêmes, sans toutefois que votre capacité à les défaire ne soit hypothéquée : ce nœud se défait exactement comme le nœud de rosette classique, en tirant sur les extrémités. Un seul bémol : au moment du dénouage, vérifiez quand même que l'extrémité sur laquelle vous tirez ne traverse pas une boucle de la rosette, sinon vous vous retrouverez avec un nœud très très solide et très long à défaire. Mais dans l'ensemble ça vaut le coup. Merci qui ?

En faisant ces recherches j'ai également appris l'existence de :

3 Comments:

Anonymous toma said...

le seul noeud un peu complexe que je sais faire est le noeud de jamber de chien.
Ben tiens justement je vois que le noeud sur la homepage de ton expert légal en noeuds en est un. Ce noeud sert à raccourcir une corde trop longue sans perdre en robustesse. Très utilisé pour raccourcir une cordelette de toile de tente...

15 décembre, 2005 11:20  
Anonymous Vince said...

Dans l'interet planètaire, je marche avec des espadrilles. En plus d' etre noble, et économique comme tu l'as justement souligné, c'est classe.

15 décembre, 2005 14:34  
Blogger Alain Catté said...

une seule chose de sure, en lisant cette rubrique, je mettrai 10 fois moins de temps à renouer mes lavets qu'à essayer de le snouer une fois par jour avec un noeud inconnu et aussi compliqué !

16 décembre, 2005 06:02  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home